Emmanuel ARAGON

15 janvier 2013

 

-ratures1

Le collectif On :

 [ Frédérique Soumagne, Judit Kurtág, Emmanuel Aragon, Thomas Déjeammes
 
réunit quatre artistes d’horizons différents, aux pratiques variées - arts plastiques, vidéo, photo, poésie contemporaine, performance - autour d’une envie partagée de créer un dialogue entre leurs œuvres, de croiser leurs pratiques et leurs inspirations, d’orienter leurs travaux autour d’axes communs - jamais très loin de la question de l’écriture : écriture vidéo, écriture poétique, écriture sur/dans l’image, dans la matière, dans les objets, écriture de la parole, de la voix, du silence - dans la langue et hors de la langue [langue partagée - langue à soi, langue extériorisée - langue intérieure, expression - impression][langages].
 
La soirée -ratures [exposition, lectures, performance] le 18 janvier 2013 à 20h à la librairie-galerie N’a qu’un Oeil à Bordeaux est la première manifestation publique organisée par le collectif On.

Posté par emmanuelaragon à 21:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]


30 novembre 2012

en cours

HABITER
Projet du collectif d'artistes CLARA à Dunkerque, septembre 2012 à avril 2013
Résidences et expositions à La Plate-forme, à Fructôse, au LAAC, actions dans l'espace urbain - Coudekerque-Branche et dans la SCOOP partenaire du projet BES (Bois Environnement Service et Bâtisseurs d'Economie Solidaire)  - Collaboration avec 10 étudiants de l'ESA Nord-Pas de Calais Dunkerque Tourcoing et de l'ISBA Besançon Franche-Comté lors des actions, expositions et d'un projet éditorial
Prochaines dates :19 mars à BES, Coudekerque-Branche, avril workshop édition.

NAVIDAD

Exposition collective, Galería ARTEKO (Donostia-San Sebastian) , 30 novembre au 31 janvier 2013
      

récent

Habite ici
Installation, lettrages adhésifs, exposition collective dans le cadre de la 33ème Rencontre FNAU, novembre 2012, Rocher de Palmer, Cenon (33)

Je veux savoir te parler
1% artistique  - Lycée Maréchal Leclerc, Alençon (maîtrise d'ouvrage Conseil Régional de Basse-Normandie)
Installation, fragments de meubles anciens  gravés de textes
(Résidence de travail avec des lycéens à venir en janvier 2013)     
Avec le soutien de La Fabrique POLA, Bordeaux (mise à disposition d'un atelier)

Un livre d'artiste maintenant et ailleurs, Catherine Pomparat, texte et vidéo publiés le
14 septembre 2012 dans la chronique Topiarius & Topiaria,  sur remue.net

 

Le site emmanuelaragon.fr est encore en construction, mais il contient des images de travaux récents, des textes, des liens, et une page actualité actualisée et complète. Il est amené à se substituer à ce blog, merci bien vouloir noter cette nouvelle adresse.

Des informations complémentaires sont également publiées sur Emmanuel Aragon /facebook

Posté par emmanuelaragon à 14:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 juillet 2012

DSCN4529

DSCN4532

DSCN3520r

Je veux savoir te parler (détails), installation, fragments de meubles anciens gravés de textes,
1% artistique du lycée Maréchal Leclerc, Alençon (maîtrise d'ouvrage Conseil Régional Basse Normandie)

Réalisation en cours, avec le soutien de La Fabrique POLA à Bordeaux, pour la mise à disposition d'un atelier

 

Posté par emmanuelaragon à 09:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 juin 2012

La Galería Arteko (Donostia-San Sebastian) participe les 22,23 et 24 juin 2012 à MASQUELIBROS Première foire Internationale du livre d'artiste de MADRID , et y présente notamment mes éditions en copies manuscrites "Mon Ange" 2008/2012 et "Je sais décider" 2012, et "Ma petite" 2010 édition sérigraphie.

Posté par emmanuelaragon à 10:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mai 2012

DSC_0149

DSC_0155

DSC_0129

DSC_0137

DSC_0130

Je peux marcher toute la nuit / Je sais pleurer
Installation, deux vitrines en vis-à-vis, blanc de Meudon

Exposition Ecrissures, Diffractis, 51 et 58 rue Bouquière, Bordeaux, mars-avril 2012


Une écriture du face à face, entre le je et l’espace public de la rue. Invite à ralentir le pas  pour déchiffrer, comme tendre l’oreille vers quelqu’un, vers une déclaration personnelle.

La graphie d’un geste rapide à main levée évoque le déplacement, l’urgence, le départ du lieu. Réalisée à l’envers depuis l’intérieur, cette interpellation se démarque ainsi du graffitti. Elle propose un contact intime, impromptu et incongru, reste une adresse à l’autre en suspens.


Posté par emmanuelaragon à 21:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]


14 mars 2012

perdu en route

je n'appartiens

toute ma vie

inquiet de pas

reporter toujours

Carnets (détails), 2012, graphite sur papier, 29,7 x 21 cm

Posté par emmanuelaragon à 09:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 février 2012

DSCN0227

DSCN0231

Relevé. Pierres gravées, église fortifiée Luz-Saint-Sauveur, Hautes-Pyrénées.

Posté par emmanuelaragon à 08:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 janvier 2012

DSCN0800

DSCN0797

Recherches pour édition avec le DVD de la vidéo Précipite-toi, Sabine Bultot
(copies manuscrites, mine de graphite sur carton, plié 20 x 15 cm, déplié 20 x 120 cm)

Posté par emmanuelaragon à 10:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 janvier 2012

DSCN0404

ΣΤΟΙΧΕΙΑ
Collaboration
Patrice de Santa Coloma, Alphabêtises, broux de noix sur papier, 117 dessins recto-verso,
15 x 10,5 cm plié chacun
/ Emmanuel ARAGON, dessin mural, charbon, 265 x 330 cm

Installation (ci-dessus, vue pendant le montage) présentée dans l'exposition personnelle Los Enlaces de Patrice de Santa Coloma à l'espace29, Bordeaux, du 12 janvier au 4 février 2012 - vernissage jeudi 12 janvier 19h

 

J'ai transcris un extrait des Elements d'Euclide en grec ancien, en capitales sans espaces, conformément à l'usage de l'écriture de son époque, avant l'apparition des minuscules. Les textes étaient alors inscrits sur rouleaux de papyrus, et recopiés périodiquement pour être conservés au-delà de la durée de vie courte du support. Leur pérénité était ainsi directement liée à l'intérêt de lecteurs.


Παράλληλοί εἰσιν εὐθεῖαι, αἵτινες ἐν τῷ αὐτῷ ἐπιπέδῳ οὖσαι καὶ ἐκβαλλόμεναι εἰς ἄπειρον ἐφ᾿ ἑκάτερα τὰ μέρη ἐπὶ μηδέτερα συμπίπτουσιν ἀλλήλαις

Parallel lines are straight-lines which, being in the same plane, and being produced to infinity in each direction, meet with one another in neither (of these directions).

From Euclid’s Element

 

 



Posté par emmanuelaragon à 22:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 janvier 2012

Où prend corps la parole.

 

« J’expérimente dans mon travail des manières de s’adresser à l’autre. Mes installations, dessins et livres d'artistes mettent en relation espace et écriture manuscrite. Ils fonctionnent comme des partitions à interpréter, à incarner.

 J'improvise les textes de mes pièces directement, à même le mur pour les dessins muraux par exemple. Je relis alors les carnets préparatoires qui ont précisé le ton d'un dialogue ou d'un monologue.
Ces textes ont une forte dimension d'oralité, de fragments de paroles. Ils proviennent d'expériences personnelles et de témoignages réels ou fictifs sur des rencontres, séparations, tensions entre des personnes jamais nommées.
Je cherche ainsi à mettre en suspens le statut d'auteur, comme la personne à qui ils s'adressent.

Mes recherches convoquent autant des techniques d’édition contemporaines que des manuscrits médiévaux ou des pratiques très anciennes comme les chambres funéraires de l’Ancienne Egypte. Je me nourris de gestes de mémoire et d'inscription très divers, parfois anonymes, bruts, qui parlent avant tout de la dimension de personne.

Je veux confronter les actes d’écrire et de lire dans une expérience singulière du corps et du lieu. Ainsi, mon choix de ne pas préserver d'espaces ni de ponctuation entre les mots invite à une forme d'immersion dans la lecture, un temps d'accommodation.


Parallèlement à ma pratique personnelle, je travaille depuis 2005 au sein du collectif d’artistes CLARA, avec Samuel BUCKMAN (Valenciennes), Virginie DELANNOY (Genève) et Gilles PICOUET (Besançon). Notre collaboration déplace la position individuelle de chacun vers des méthodes et des conditions de travail collectives.»

Emmanuel Aragon, janvier 2012

Posté par emmanuelaragon à 10:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]