Je me sens muet comme étranger

J’attends comme endormi à l’affût

Je ne provoque que l’audace

Je souris comme dans un mensonge

Je reste si loin de l’insouciance

Je me terre sous des enfilades de charmes

Je me découpe avec l’envie de m’effacer

Je me transforme en spectacle

 

Ta douceur parfois amoureuse semblant

Ta voix si claire enveloppant

Tes yeux d’ange soudain s’inclinant

Tes doigts graciles s’envolant

Ta belle retenue peu à peu s’oubliant

Des secrets ton rire délivrant

Ta sincérité sans cesse entrainant

Ton débordement profond captivant

Transcription dans un ordre aléatoire des phrases gravées de Tes sourires semblant,