enfoncées

je ramasse j'accumule des signes pour ta liberté, tout pourrait être lisible et dispersé, sur des murs comme sur l'intérieur de mes mains, voûtes, correspondantes, énigmatiques, ma fureur s'éloigne ou se transfigure, le danger croît à mesure de te perdre sans pouvoir rien y faire, je m'enfonce plus dur et plus rude, ma mémoire se fait et s'anéantit me flanque seul dans le mouvement, je détruis la moindre arrière-pensée je vois de moins en moins loin, de fulgurantes voix tentent de m'habiter j'ai vu naître en moi un je sans vouloir inacceptable et sans aucun langage, trouver la liberté avec toi me hèle et me ruine successivement,